IPVF

IPVF

L’Institut Photovoltaïque d’Île-de-France (IPVF) est l’un de 9 Instituts d’excellence dans des domaines énergétiques et climatiques porteurs, dans le domaine des énergies décarbonées. S’appuyant sur un partenariat public-privé équilibré et tirant parti des forces dans la recherche académique et industrielle, ces instituts doivent notamment permettre d’ancrer durablement ces thématiques au cœur de la compétitivité économique nationale et de donner à la France une longueur d’avance dans la création d’une économie sans carbone.

L’IPVF se positionne dans le domaine du photovoltaïque de troisième génération.

En signant le 6 mars 2012 la labélisation du projet d’Institut PhotoVoltaïque d’Ile de France comme Institut d’Excellence sur les Énergies Décarbonnées (IEED), le Premier Ministre lance la construction d’un des cinq plus grands centres de recherche mondiaux sur les dispositifs solaires photovoltaïques de nouvelles génération.

Il bénéficiera d’une dotation de 18,1 millions d’euros.

Télécharger le dossier de presse

L’IPVF est construit sur trois piliers

  • Le développement industriel assuré par six industriels engagés dans le photovoltaïque : Air Liquide, EDF, Horiba Jobin Yvon, Riber et Total
  • La recherche fondamentale et appliquée, principalement soutenue par les laboratoires de la fédération FedPV dont deux de ses membres (IRDEP et LPICM) ont vocation à fusionner au sein de l’IPVF.
  • L’enseignement et la formation. Une chaîne complète de formations de l’enseignement supérieur allant du DUT au doctorat, en passant par le Master REST (Renewable Energy Science and Technology) de l’École Polytechnique.

La localisation
Un nouveau bâtiment sera construit sur la Plateau de Saclay pour abriter l’ensemble de ces acteurs. Il sera situé au coeur du nouveau cluster scientifique, en interaction forte avec ses voisins immédiats : l’École Polytechnique, l’Institut d’Optique, le futur Centre de Nanoscience et de Nanotechnologies, les laboratoires d’Horiba Jobin Yvon et ceux du CEA-NanoInnov.

Les enjeux
En développant les briques technologiques, indispensables à la construction à grande échelle, de panneaux solaires de nouvelle génération moins coûteux, plus fiables et plus faciles à poser, l’IPVF contribuera par le développement de l’industrie photovoltaïque, en particulier française, à l’accélération de l’importance du photovoltaïque dans le mix énergétique. Ce développement répond à la volonté commune de diminution des émissions de gaz à effets de serre.
Selon les projections de l’Agence Internationale de l’Énergie, le photovoltaïque pourrait atteindre 7% du mix électrique mondial en 2050, ce qui indique d’importantes marges de progression pour toutes les technologies photovoltaïques. L’IPVF, grâce à sa position d’Institut d’Excellence, est intégré dans le tissu économique et social tant local qu’international.

Il aura des retombées économiques et sociales importantes :
– synergies entre les partenaires au sein d’une structure intégrée industrie-recherche-enseignement pour atteindre la performance énergétique optimale du solaire photovoltaïque et accroître l’effort de R&D
dans ce domaine ;
– renforcement des partenariats industriels avec les PME/ PMI et la partie avale française de la chaîne photovoltaïque.
Liens :
http://investissement-avenir.gouvernement.fr/content/
http://www.elysee.fr/president/root/bank_objects/GRANDPARIS.pdf